Conseil CPS n°8 : faire des pauses

Publié le 15/03/2012

On le sait, le processus créatif comporte plusieurs grandes phases, dont l’incubation et l’illumination.

Pour que l’incubation se fasse (c’est à dire que le sujet sur lequel vous vous penchez « infuse » dans votre cerveau), les pauses sont nécessaires. Pendant les pauses, votre cerveau continue son travail, mais à un niveau plus inconscient pour ainsi dire. Si vous êtes véritablement concerné par votre questionnement, si vous l’avez bien en tête, vous pouvez vous reposer et laisser votre cerveau continuer son travail. L’incubation (un peu comme une pâte qui repose) sera fera alors, et l’illumination (le fameux Eurêka) pourra se produire.

C’est également pour cela qu’il est intéressant de faire ses pauses hors de son contexte habituel : allez faire un tour dans la rue, promenez-vous dans les couloirs, regardez par la fenêtre, écoutez de la musique, feuilletez une revue pleine d’images, discutez avec un collègue ou un ami de choses et d’autres… laissez toutes ces sollicitations extérieures venir vous inspirer pour votre sujet. Pendant ces pauses, il y a de fortes chances pour que votre cerveau capte à un moment un élément, fasse le lien avec votre sujet de préoccupation et vous apporte une idée : mieux vaut avoir son cahier d’idées à portée de main !!!