Comment apporter une touche de créativité ou d’inventivité à nos métiers ?

Publié le 13/01/2014

vitamines-creativite-inventivite-worldingDans notre pratique d‘accompagnement des clients, nous entendons souvent cette affirmation, et ce dans tous les domaines (management, marketing, R&D, business, formation, coaching, RH) : « il faut être créatif, or je ne le suis pas… nous ne le sommes pas ! ».

Si « être créatif » renvoie à la « créativité » au sens général, nous sommes face à un terme galvaudé, mis à toutes les sauces. C’est une valeur d’entreprise, un mot d’ordre politique… mais touchons-nous vraiment à l’essence de ce qu’est la créativité ?

Guy Aznar, spécialiste de la recherche en créativité, clarifie le sens du mot dans son article Préciser le sens du mot « créativité ». Guy propose de le remplacer par « inventivité », ce qui nous va très bien ; il est ainsi plus simple d’écarter la cohue des évocations liées au domaine artistique ou à des caractéristiques d’originalité pour nous concentrer sur la capacité individuelle et collective à proposer de nouvelles façons de faire, de travailler et de vivre.

Alors, comment être plus inventif ? Comment apporter une touche de créativité ou d’inventivité à nos métiers, pour mieux progresser, atteindre nos objectifs, évoluer, innover ?

Voici plusieurs pistes :

  • Vouloir !
    Cela suppose que chacun, quelle que soit sa sphère d’influence, identifie les avantages et les conditions de développement de la créativité dans son domaine. C’est une affaire de stratégie individuelle et collective, de vision, de clarification et de détermination.
  • Définir
    Qu’entendons-nous par créativité ? L’évidente créativité artistique, la créativité comme source d’énergie et de joie de vivre ? La créativité d’idées, la créativité appliquée au changement et à l’innovation ?
  • Identifier
    Les typologies de modes de pensée proposent des références communes aux individus et aux groupes pour qu’ils repèrent leurs atouts et leurs vulnérabilités dans les processus spontanés d’invention. Il ne s’agit pas ici d’évaluer ou de mesurer la créativité, mais de la qualifier pour mieux la mobiliser et en bénéficier. Par exemple, la psychologie jungienne décrit les propensions à favoriser l’exploration tous azimuts des concepts (comme Einstein), la vision à long terme (comme Gandhi), l’expérimentation concrète (comme Edison) ou la composition d’éléments concrets existants pour fabriquer du nouveau (comme Pasteur). Autre exemple : la typologie FourSight calée sur le Creative Problem Solving (CPS), permet de repérer à quelles étapes d’une réflexion CPS chacun a de l’énergie et du plaisir : Clarification, Idéation, Développement, Réalisation. A chacun de se situer dans les démarches d’évolution, par moments en pleine puissance et capable d’entrainer les autres, et par moments en déficit d’énergie, nécessitant un complément de peps (collègues, techniques de réflexion).
  • Expérimenter
    Oser penser autrement, essayer d’autres façons de faire, proposer des modifications, s’entraîner à chercher l’amélioration, le progrès, etc.
  • Se doter d’outils méthodologiques
    Apprendre à séparer la pensée exploratrice, « divergente » du premier jet, brouillon, ou grande liste en vrac et la pensée constructive, « convergente » qui travaille la matière première générée en divergence afin d’atteindre l’objectif d’une réalité plus satisfaisante. Savoir naviguer les grandes étapes du Creative Problem Solving au moyen d’une large palette de techniques de réflexion créative permettant de dynamiser les projets individuels et collectifs. Savoir animer un bon brainstorming puis des ateliers de réflexion créative plus élaborés, plus ambitieux.
  • Faire appel à des facilitateurs en créativité
    Dotés d’une bonne expérience du Creative Problem Solving, ils font avancer la réflexion au côté des porteurs de projets, dynamisent les réunions, mobilisent l’énergie des participants et favorisent globalement une plus grande intelligence collective. Nous formons des facilitateurs en créativité dans les entreprises – contactez-nous pour plus de détails !

Les approches que nous venons de (re)visiter s’installent dans les pratiques de métiers aussi divers que le management, la formation, l’innovation et le coaching. La boîte à techniques et à outils de la créativité appliquée ou de l’inventivité au travail est une source infinie d’inspiration pour mieux travailler, évoluer et innover. Ainsi, les cartes heuristiques, l’échelle d’abstraction, le brainstorming inversé, le clustering et le PPCO, entre autres, trouvent leur place dans les formations au management, la facilitation de projets innovants et le coaching orienté solutions.

  • Rechercher

  • Inspirations